Tous les jours que ce soit dans les médias, sur les réseaux sociaux ou même à l’épicerie on est sans cesse bombardé d’informations contradictoires concernant l’alimentation. Il y a présentement trois modes d'alimentation très tendance dans la littérature soit : l'alimentation méditerranéenne, paléolithique ou végétalienne (végane). Il y a vraiment de quoi à être mêlé ; manger ou pas de la viande? Et les légumineuses? Les pâtes?

Vous le savez comme moi, même les experts ne s'entendent pas sur ce que devrait être une saine alimentation. De nombreux modèles sont proposés avec leurs avantages et leurs inconvénients. Mais qu'en est-il au juste. C'est quoi bien manger? Qui croire? Dans la littérature scientifique, il y a un peu de tout. Chaque groupe prône ce qu'il croit le mieux. Oui les études montrent que l’alimentation méditerranéenne, paléolithique ou végétalienne peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé (1-4). Alors manger sainement ça veut dire quoi au juste? Est-ce que toutes ces possibilités sont vraiment si différentes?

Au fil des ans, je me suis rendue à l'évidence que même la plus belle diète bien planifiée sur papier pouvait ne pas être appropriée pour certaines personnes. On n’a qu’à penser aux noix qui sont pleines de vertus, mais qui peuvent être potentiellement mortelles pour certains. Les légumineuses c'est plein de fibres et de protéines végétales, mais parfois c'est possible qu'un intestin irritable ne veuille juste rien savoir. Même chose pour notre bon pain de blé entier dont l'évitement peut entraîner l'amélioration de nombreux symptômes chez certaines personnes.

Alors, quoi retenir?

Mon principe est que manger sainement peut se décliner de différentes façons selon les préférences, les croyances et les tolérances de chaque personne. Même si au premier abord on peut penser que ces modes alimentaires sont aux antipodes les uns des autres il y a tout de même de nombreuses ressemblances. Après tout, manger paléo ne veut pas dire manger un bœuf par jour alors que manger méditerranéen ne signifie pas que l’on doive se gaver de pâtes à profusion. Tous ces modes alimentaires ont en commun une chose : la consommation de produits végétaux en abondance. Si on en dégage les grandes lignes, certains principes peuvent être mis en évidence pour ces trois types d’alimentation :

Les légumes en abondance pour tout le monde et dans une moindre proportion les fruits. Variez les cuissons, la présentation, les couleurs et les textures.  

Les gras sont bons pour vous si elles proviennent de bonnes sources comme les huiles, les noix et les graines.

Faites attention aux aliments transformés pleins d’additifs. Certains additifs sont reconnus pour perturber notre système hormonal ou notre microbiome. L’idéal c’est d’en faire le plus soi-même et sinon on choisit des produits qui contiennent le moins d'ingrédients impossibles à prononcer ou qu’on ne mettrait pas dans une recette.

Qu’elles soient végétales ou animales, les protéines sont nécessaires à la santé, car elles contiennent des acides aminés qui sont nos blocs de construction.

Alors pas si sorcier si on s’attarde aux ressemblances plutôt qu’aux différences n’est-ce pas? L’important c’est surtout d’avoir du plaisir et de choisir ce qui nous ressemble et nous convient vraiment. Après tout ce n’est pas écrit nulle part qu’on ne peut pas mélanger les styles. À vous de trouver le vôtre!

Julie Goulet PhD, N.D.

COMITÉ D'EXPERTS SANTÉ NUX SCIENCES

 

  • Whalen KA et coll, Paleolithic and Mediterranean Diet Pattern Scores Are Inversely Associated with All-Cause and Cause-Specific Mortality in Adults. J Nutr 2017 Feb 8
  • Manheimer EW et coll, Paleolithic nutrition for metabolic syndrome: systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr 2015 Oct;102(4):922-32
  • Mattei J et coll, The Mediterranean Diet Score Is More Strongly Associated with Favorable Cardiometabolic Risk Factors over 2 Years than Other Diet Quality Indexes in Puerto Rican Adults. J Nutr. 2017 Mar 8
  • Lap Tai Le et coll, Beyond Meatless, the Health Effects of Vegan Diets: Findings from the Adventist Cohorts. Nutrients 2014, 6(6), 2131-2147

10 secondes suffisent pour obtenir votre consultation gratuite et commencer votre objectif de remise en forme du bon pied. Allez-y!

Prénom & Nom *
Prénom & Nom
Téléphone *
Téléphone

Comment